Améliorer sa voix pour bien parler en public

Comment améliorer sa voix pour parler

La voix est l’un des organes qui permet d’entrer en contact avec les autres. On considère habituellement que le volume, la puissance, la tonalité de la voix comptent pour plus du tiers de l’impact du message. La douceur, la chaleur, les modulations vocales sont de puissants moyens de mise en relation, voire de conviction et de mobilisation de l’auditoire.

La méthode MediaWording permet de travailler la voix pour qu’elle devienne l’allié de l’orateur. Pour éviter qu’elle laisse passer des vibrato d’anxiété, de stress, d’incertitude, la voix a besoin de trouver un point d’appui. Ce point d’appui est le message principal, pensé comme le point d’entrée et le fil conducteur de l’ensemble de la prise de parole. 
Le « wording », autrement dit les mots utilisés, ont, eux, vocation à nourrir le propos avec du contenu de qualité.

Le formateur ou le coach en MediaWording accompagne le « champion » à organiser ses éléments de langage selon la structure la plus solide possible, permettant l’appui. Rassurée, la voix peut alors se déployer, nourrir le sens par ses inflexions ou ses douceurs, installer du relief, captiver l’auditoire. L’élocution s’en trouve améliorée. L’orateur découvre qu’il a une belle voix et qu’il sait s’en servir.

La voix est forcément en lien avec le corps qui l’abrite. Le travail sur la voix se fait donc de concert avec l’élaboration intellectuelle, sur le sens d’une part, d’autre part avec la mobilisation de l’ensemble du corps pour porter la voix : la posture, l’ancrage, la respiration, l’ouverture. Les données scientifiques affirment que plus de la moitié de l’impact du message passe par le visuel, c’est-à-dire ce qui est vu par l’auditoire.