Gérer le stress à l'oral

Gérer le stress à l’oral

En prise de parole en public, le stress vient du sentiment de solitude face à la « foule ». Il est difficile de se sentir le point de mire des autres. On considère alors naturellement qu’on n’a pas le droit à l’erreur et cette certitude accroît encore la pression. La confiance en soi s’éloigne. Pour certains, c’est une véritable torture. D’autres préfèrent ignorer le problème et montent sur scène comme on se jette à l’eau : sans respirer et sans regarder….

Le formateur ou le coach qui travaille avec la méthode MediaWording aide le « champion » à gérer le trac en trouvant le point d’appui, pour éviter la sensation de vide et d’isolement face au public. Ce point d’appui est constitué par le message principal. Il est singulier, pour chaque prise de parole. Il doit être pensé et vécu comme la colonne vertébrale de l’ensemble de la prise de parole.

Contrairement aux apparences, la prise de parole en public n’est pas un exercice uniquement intellectuel. Il l’est, mais il est aussi physique et émotionnel. En sport, on appelle « mental » l’alliage de ces trois paramètres. Gérer le stress à l’oral c’est trouver son point d’appui et s’en servir en le sollicitant intellectuellement par le message, et physiquement par l’ancrage au sol, et aussi par un travail sur l’ampleur des gestes et sur la maîtrise de la voix.

Un corps stable, des gestes amples, soutenant naturellement le propos et un message clair, articulé autour d’un seul axe sont les clés d’une prise de parole qui permettra à l’orateur de convaincre, de persuader, de mobiliser…

Eprouver par le corps et par la tête ce phénomène de point d’appui est le premier pas vers la disparition du stress. Le travail consiste ensuite à rôder la méthode jusqu’à l’atténuation maximale du sentiment d’inconfort, la voix étant souvent le témoin ultime de l’assurance de l’orateur.