Février 2017

Une période pré-électorale qui mérite d’être décryptée…
Le MediaWording vous éclaire sur la communication des politiques

La presse et la politique : des frères ennemis

La relation entre les politiques et les médias sont toujours sensibles : des frères ennemis, plus ou moins frères, et plus ou moins ennemis selon les circonstances. Le PénélopeGate vient encore le confirmer.

La bonne recette

La recette d’une communication efficace est toujours la même : mettre des mots sur les idées et les projets, de façon explicite et factuelle. François Fillon et Benoît Hamon, deux hommes que tout sépare, l’emportent pour cette raison. Ils nomment leurs convictions et décrivent ce qui en découle : un programme. Cela suppose le courage de dire. Cela induit du clivage. Cela laisse de côté le registre purement émotionnel. Les envolées lyriques et les incantations ne sont pas leur style. Leur propos est sobre. Cela ne fait pas forcément rêver mais on sait ce qu’on « achète ».

« Oui, mais… »​

« Mélenchon oui mais… » en écho au « I like Bernie but… ». La formule en «…mais… » n’a pas permis au candidat américain, Bernie Sanders, de l’emporter face à Hillary Clinton, aux primaires démocrates. Son échec n’a pourtant pas découragé le représentant de la « France Insoumise », Jean-Luc Mélenchon. Il lui a piqué l’idée, y compris en copiant la mise en page de son site web.